naissance à Genève de Jacques-Elie-Abram Hermanjat, fils de Jean-Marc-Samuel et de Julie-Françoise-Louise née Forestier. Abram se fera appeler Abraham. L’orthographe officielle du patronyme du futur peintre est alors « Hermenjat ». Suite à des recherches généalogiques, le peintre la modifiera en 1910 en « Hermanjat ».

1862
29 septembre

études aux Ecoles municipales d’art de la Ville de Genève

1881
-1886 15 octobre

séjour en Algérie, sans sa femme

1886
-1888 Octobre

mariage à Presinge, avec Marie Louise Zénobel

1886
16 octobre

nouveau séjour en Algérie

1889
-1890 Octobre

séjour en Suisse

1890
-1893

séjour en Algérie et en Tunisie, avec sa femme

1893
-1895

le peintre et sa femme quittent le Maghreb pour la Suisse, en raison de la santé de Marie Louise, qui ne supporte pas le climat d’Afrique du Nord.

1896

séjours dans la vallée des Ormonts

1896
-1903, 1907

élu membre du comité de la Société vaudoise des beaux-arts

1901

séjours en Valais

1901
-1906, 1909

d’une bourse fédérale des beaux-arts d’un montant de CHF 1 500.–

1901
Avril

membre de la Section lausannoise de la Société des peintres, sculpteurs et architectes suisses (SPSAS)

1901
au moins

lauréat d’une seconde bourse fédérale des beaux-arts d’un montant de CHF 1 500.–

1902
Janvier

initiateur, avec Alexandre Perrier et Alphonse Laverrière, du Groupe des XVIII, association regroupant autour de la figure centrale de Ferdinand Hodler des artistes helvétiques modernistes

1903
Octobre

habite Lignières près de Chexbres

1904
-1908 Eté

remporte une deuxième médaille à la « IX. Internationale Kunstausstellung im Glaspalast zu München 1905 »

1905
31 octobre

président de la Société des aquarellistes vaudois

1907

naissance, à Plainpalais, de Germaine Zénobel, nièce et future fille adoptive du peintre

1909
9 août

membre du Comité central de la SPSAS, en tant qu’assesseur

1910
1er août

président de la Section vaudoise de la SPSAS

1911
-1914

le peintre s’installe dans le chalet « Le Crêt » à Aubonne, qu’il a fait construire, et où il réside jusqu’à son décès.

1911
Août

sélectionné par le Conseil fédéral pour représenter la Suisse à la XIIe Biennale de Venise (15.04-31.10.1920)

1920

élu premier vice-président du Comité central de la SPSAS

1921
Août

adoption de la nièce de l’épouse du peintre, Germaine Zénobel

1921
Juin

nommé professeur de la classe d’académie à l’Ecole de dessin et d’art appliqué fondée par Nora Gross

1922
-1932

nommé membre de la Commission fédérale des beaux-arts

1922
-1925

sur décision de la Commission fédérale des beaux-arts, une salle entière du Kunsthaus Zürich est réservée aux œuvres d’Hermanjat lors de la XVIIe Exposition nationale suisse des beaux-arts (Zurich, Kunsthaus Zürich, 26.05-22.07.1928). Hermanjat expose un ensemble de 33 œuvres.

1928

victime d’une embolie cérébrale, Hermanjat cesse de peindre

1930

mort d’Abraham Hermanjat à Aubonne

1932
12 octobre

publication de la monographie de Paul Budry sur Abraham Hermanjat, aux Editions romanes

1932
15 décembre

enterrement au cimetière d’Aubonne

1932
15 octobre

le Comité central de la SPSAS, ainsi que deux membres de la Commission fédérale des beaux-arts, se rendent à Aubonne pour célébrer le 70e anniversaire du peintre.

1932
29 septembre

parution d’un numéro spécial de L’art en Suisse consacré à Abraham Hermanjat

1933
Janvier